Autres espèces en 2019, Fort de l’Eve.

Page précédente

Page d’accueil


Vanneau huppé :
Total 2019 : 914 (total 2018 : 141)
Record journalier : 761 le 28/10/2019
Record journalier précédent : 96 le 18/11/2018 au Fort de l’Eve
La date du pic 2019 à la pointe de l’Aiguillon est presque identique : fin octobre. A Brassoir le premier pic (4648 ind) est noté le 23/10, cinq jours avant le Fort de l’Eve.

Alouette lulu :
Total 2019 : 198 (total 2018 : 356)
Record journalier : 72 le 20/10/2019
Record journalier précédent : 41 le 19/10/2018 au Fort de l’Eve.


Bergeronnette des ruisseaux :
Total 2019 : 73 (total 2018 : 69)
Record journalier : 12 le 20/10/2019
Record journalier précédent : 17 le 24/09/2016 à la pointe de Penchateau


Bergeronnette printanière :
Total 2019 : 563 (total 2018 : 355)
Record journalier : 207 le 14/09/2019
Record journalier précédent : 106 le 03/09/2018 au Fort de l’Eve.


Bouvreuil pivoine :
Total 2019 : 32 (total 2018 : 53)
Record journalier : 7 le 20/10/2019
Record journalier précédent : 15 le 26/10/2017 au Fort de l’Eve.


Mésange bleue :
Total 2019 : 341 (total 2018 : 201)
Record journalier : 45 le 6/10/2019
Record journalier précédent : c.600 le 25/10/2015 à la pointe de Penchâteau (année d’irruption).
Il n’est pas facile de distinguer les mésanges bleues locales des migratrices. Ces dernières sont en migration rampante vers l’Est. Leur comportement indique qu’elles sont migratrices : elles s’envolent et s’élèvent souvent à moyenne altitude, comme pour s’orienter, puis se posent à nouveau pour continuer leur voyage de buisson en buisson. Elles cherchent un endroit favorable pour franchir l’estuaire.


Mésange à longue queue :
Total 2019 : 79.
C’est la première année qu’un comportement migrateur est observé. Le 22/10 une troupe de c.20 ind est montée verticalement en tourbillon à une altitude d’environ 15 mètres au-dessus des derniers buissons de la pointe avant la mer, comme si ces oiseaux cherchaient un endroit favorable pour franchir l’estuaire. Ils se sont posés à nouveau et ont continué leur migration rampante vers l’Est. La veille, au même endroit, une troupe parcourait l’herbe haute, dernière végétation avant la mer. On voit rarement cette espèce dans l’herbe.


Serin cini :
Total 2019 : 662 (total 2018 : 656)
Record journalier : 88 le 21/10/2019
Record journalier précédent : 50 le 17/10/2018 et 50 le 19/10/2018 au Fort de l’Eve.
Classement des sites de l’Ouest :
Pointe de l’Aiguillon (Vendée) : 669
Fort de l’Eve : 662
Planguenoual (Côte d’Armor) : 73
Banc de l’Ilette (Somme) : 22
Brassoir (Oise) : 3
Noirmont Point/Jersey : 0
L’espèce est détectée dans le flux côtier atlantique. Elle est rare ailleurs.

Verdier d’Europe :
Total 2019 : 561 (total 2018 : 388)
Record journalier : 52 le 22/10/2019
Record journalier précédent : 87 le 26/11/2016 à la pointe de Penchâteau.
Classement des sites de l’Ouest :
Pointe de l’Aiguillon (Vendée) : 609
Fort de l’Eve : 561
Noirmont Point/Jersey : 376
Banc de l’Ilette (Somme) : 328
Planguenoual (Côte d’Armor) : 100
Brassoir (Oise) : 81
Espèce relativement peu détectée, alors qu’elle est une des plus communes aux mangeoires en hiver. Le fichier de baguage du CRBPO indique des provenances aussi lointaines que la Russie ou la Finlande, mais la plupart de nos hivernants ne sont peut-être que des oiseaux locaux.

Espèces rares ou à faibles effectifs : veuillez vous reporter au fichier Excel de ce site web : « Fort-de-l’Eve-2019-total », ou au site web « migraction.net » : https://www.migraction.net/index.php?m_id=112&frmSite=140&graph=synthesis&action=list


Page précédente

Page d’accueil